AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ordinary day... Or not. | Sansa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Détective hyperactive

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 244


MessageSujet: Ordinary day... Or not. | Sansa Jeu 24 Aoû - 23:58

Ordinary day... Or not.

feat. sansa & mabel

Il faut dire que le temps n'était pas aux affaires. Nous passions notre temps, Dipper et moi, à nous ennuyer à l'agence. Nous nous tournions les pouces dans l'attente d'une enquête. Nous attendions une affaire, une énigme ou un mystère à résoudre. Mais rien ne venait. À croire que les gens préféraient se rendre à la police ou à l'hôpital pour rechercher leurs proches perdus que dans notre agence de détective ! C'était un scandal ! Nous avions mis du cœur à l'ouvrage. Nous avions tout fait pour faire de cette agence la plus accueillante possible. Et pourtant, ce n'étaient pas les clients qui se bousculaient à la porte. Il m'arrivait, de temps en temps, de regarder par la fenêtre les passants tout en priant que l'un d'entre eux ne passe la porte. Mais rien. Personne ne passait la porte de cette fichue agence.

Je me laissais tomber sur la chaise derrière mon bureau. Je n'arrêtais pas d'actualiser mes mails en me disant que, avec un petit peu d'espoir, on finirait par me contacter suite à l'annonce laissé dans les journaux. Mais toujours rien. Je soupirais. Est ce que cette agence vallait la peine de se battre ? Peut être que je devrais me reconvertir dans le théâtre. Après tout, j'avais assuré sur scène contre Pacifica. Peut être, même, devrais-je devenir chanteuse, une rock star qui signerait des autographes un peu partout, celle qu'on arrêterait pour prendre des photos. J'aurais tellement d'argent, que je pourrais m'acheter cette boule de hamster géante et me promener un peu partout dans la ville d'Imaginarium. Peut être, même, que je rencontrerai l'amour. Un beau prince sur son cheval, ou peut être même un bel inconnu dôté de je ne sais quel pouvoir. L'amour pouvait être n'importe où. Il suffisait juste de taper à la bonne porte.

En parlant de porte, celle de l'agence finit par s'ouvrir. Au départ, je n'en cru pas mes yeux. J'avais attendu cette chance un bon nombre de fois que je n'aurais jamais pensé que ça finirai par arriver aujourd'hui. Pauvre Dipper, il avait pris sa journée, il ne participerai pas à cette affaire. Un large sourire finit par s'afficher sur mon visage. « Bonjour et bienvenue à l'agence de détective, Pines Agency. Que puis-je pour vous ? » J'avais sauté de ma chaise, tendant la main à la nouvelle venue pour qu'elle puisse me la serrer. « J'avais toujours rêvé de dire ça. Oh la la. » J'avais prononcé ces mots à haute voix, je n'avais pas pu m'en empêcher. Quelque chose m'empêchait de lui sauter au cou et de lui faire des tonnes de bisous. Certainement le professionnalisme que je devais avoir. J'étais née pour ça, pour dirigée. Ou pas. Surtout lorsque je me souvenais de mes aventures lorsque j'avais repris la boutique d'oncle Stan. C'était à y repenser.
made by guerlain for epicode

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

 
I've got to keep control. I remember doing the Time Warp. Drinking those moments when the blackness would hit me. And the void would be calling. Let's do the Time Warp again.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Véritable Reine du Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 71


MessageSujet: Re: Ordinary day... Or not. | Sansa Mar 29 Aoû - 18:49

Ne pas paniquer. Ne pas paniquer. Ouvrir la porte, sortir, aller chez les espions, rentrer, souffler. Elle pouvait y arriver, c'était un parcours de santé en comparaison de ce qu'elle avait vécu dans ses jeunes années. Oh elle n'était pas encore mamie, mais elle avait l'impression d'avoir pris cent ans depuis son arrivée ici. Elle aurait bien aimé devenir une grand-mère puissante et élégante comme Lady Olenna, mais pour l'instant Sansa se faisait d'avantage penser à une vieille septa effrayée par l'hiver à venir. Sauf que cette fois, le problème n'était pas de survivre à l'hiver, mais bien à la traversée d'une simple route - entre autre. Mais quelle route! Des carrosses qui avançaient sans chevaux roulaient plus vite que les éclairs ne s'abattaient sur la terre sans s'arrêter à aucun moment, ou presque. Mais on lui avait expliqué que les fameuses "voitures" n’essayaient pas spécifiquement de l'écraser elle, et qu'elle ne devait pas marcher sur la route mais sur le trottoir. Quelle drôle d'idée d'inventer des petites routes qui longent les routes.

La rouquine prit une grande bouffé d'air en sortant dans la rue. Rassemblant son courage, elle s'élança sur le trottoir. Les trottoirs étaient une vraiment drôle d'idée, mais logique quand on voyait l'encore plus drôle d'idée qu'étaient les voitures. Ces gros carrosses de métal se contentaient de gueuler sur ce qui gênait leur route sans s'arrêter. Restant le plus près des murs que possible pour être sûre de ne pas se faire écrasée, elle essaya néanmoins de paraître naturelle. Elle voulait surtout que les gens ne la remarquent pas et qu'elle puisse arriver au cabinet d'espions au plus vite. Sansa tourna à l'angle d'une ruelle. Selon son plan, elle n'était plus si loin. Elle essaya de presser le pas mais la hauteur des talons de ses chaussures lui compliquait la tache. En même temps, quelle idée de faire des robes aussi fluides? Impossible de ne pas marcher dessus sans talons. Et les talons l'empêchaient d'avancer rapidement. On lui avait dit qu'elle pouvait mettre un pantalon ("c'est pour les hommes!") ou une jupe plus courte ("autant sortir nue!"), mais elle avait refusé les deux options. Enfin! elle arriva devant le cabinet.

Mais elle douta un instant d'être au bon endroit. Pourquoi un cabinet d'espions écrirait-il en gros sur sa façade le nom du cabinet? "Pines Agency" était bien le nom qu'on lui avait indiqué, mais pourquoi n'y avait-il pas un faux nom? Quel intérêt d'être un espion si c'était pour le clamer haut et fort? Lord Baelish se servait bien d'un bordel pour fomenter des complots à travers le continent par exemple, de l'époque où il vivait encore à Port Réal. Il faudrait qu'elle demande. Les coutumes étaient après tout bien différentes ici, et peut-être être un espion était marque d'un certain statut social élevé. Mais le travail de l'espion était réduit à néant si les autres savaient qui était l'espion. Vraiment une drôle de culture.

« Bonjour et bienvenue à l'agence de détective, Pines Agency. Que puis-je pour vous ? », l’accueillit la demoiselle derrière l'office d'accueil. « J'avais toujours rêvé de dire ça. Oh la la. »

Sansa n'écouta pas la deuxième phrase de la demoiselle mais essayait plutôt de ce qu'on lui avait appris sur les mains tendues. Ici gens ne baisaient pas les mains des dames mais serraient la main de l'autre pour se saluer. Encore une fois: quelle drôle d'idée de serrer la main d'inconnus. Quelle parfaite occasion pour les empoisonner avec un pic empoisonné accroché sur une bague, par exemple. Elle attrapa néanmoins la main tendue de la jouvencelle et la secoua légèrement de haut en bas. Elle n'arrivait pas encore sentir ce geste comme étant naturel, mais elle faisait des progrès.

"Bonjour...", commença-t-elle en se demandant ce que la demoiselle pouvait bien faire pour elle. " Je suis arrivée en ville récemment et c'est assez différent de mon pays d'origine. J'aurais besoin d'aide pour retrouver mon frère."

Elle n'osait pas faire part de sa théorie comme quoi quelqu'un l'avait kidnappée et amenée ici contre son grès. Elle n'osait pas non plus révéler son identité. Et si l'espionne était déjà au service de Cersei? Dans ce cas elle était sans doute déjà foutue. Cersei voulait sa tête depuis si longtemps, tous ses espions devaient connaître sa tête. Fallait-il tenter le tout pour le tout? Elle espérait aussi de ne pas en dire trop. Donner trop d'informations à l'espionne pourrait de retourner contre elle? Elle inspira profondément et rouvrit la bouche.

"Mon frère s'appelle Jon, Jon Snow."

C'était sans doute un peu maigre comme base pour travailler pour l'espionne, mais Sansa n'osait pas trop s'aventurer dans un discours trop long. Ça lui avait déjà couté assez d'admettre qu'elle avait besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Détective hyperactive

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 244


MessageSujet: Re: Ordinary day... Or not. | Sansa Mar 5 Sep - 21:35

Ordinary day... Or not.

feat. sansa & mabel

Il fallait que je reste calme. Il fallait que je respire et que je réfléchisse. Il nous fallait une bonne publicité pour Dipper et moi. Il fallait que l'on réussisse la prochaine mission pour que l'on soit recommandé, pour que l'on soit connu et apprécié. Il le fallait pour la survie de l'agence. En fait, je pensais à changer les objectifs. Pourquoi ne pas devenir des détectives privés sur le paranormal ? Avec une publicité du genre : « Un fantôme hante votre maison ? Vous avez des problèmes avec votre loup-garou ? N'hésitez pas à contacter Pines Agency ! Pines Agency, la maison des détectives du paranormal ! » Ça sonnait plutôt bien. Et je me voyais déjà passer à la télévision avec Dipper après avoir accomplis plusieurs exploits. C'est vrai que, à Gravity Falls, on était doué pour résoudre toutes les énigmes qui touchaient de près ou de loin aux monstres les plus invraisemblables. Mais, une fois arrivé à Imaginarium et plus âgés qu'avant, nous n'avions pas le choix de nous reconvertir. Nous n'étions même pas certains que les créatures représentants le paranormal étaient toujours présents dans cette ville inconnue. Il a fallu nous adapter et c'est ainsi qu'est né Pines Agency. C'était l'idée de Dipper au début, et il avait été légèrement réticent à mon entrée dans l'agence. Je me demande pourquoi d'ailleurs.

L'heure n'était plus aux réflexions et aux doutes qui pouvaient faire une légère apparition dans mon esprit. Il était temps que je me reprenne car, cette fois, j'allais devoir jouer mon rôle de détective privé. Il était temps de reprendre ma casquette et de laisser toutes mes questions existentielles sur le futur de l'agence plus tard. On allait me donner une vraie mission, quelque chose que je pourrais faire et dont je me donnerais à deux-cents pour cent afin de réussir haut la main. J'étais déterminée et à la fois excitée par l'arrivée de cette inconnue dans l'agence. Je ne contrôlais pas mes dires et ça se voyait très clairement que j'attendais ça depuis très longtemps. « Oh, ne vous en faites pas, ce monde est très différent du miens aussi. Enfin pas vraiment. Enfin... Je ne sais pas. Vous avez croiser des gnomes en ville ? Si oui, faites attention, ils cherchent à se marier avec la première fille venue. » Je hochais la tête tout en la regardant gravement. Et dire que j'ai failli me retrouver comme femme de ces créatures. Rien que cette idée m’écœurait. Et cette pensée me rappelait, d'ailleurs, un nouvel échec amoureux.

Encore une fois, ce n'était pas l'heure pour les souvenirs. Il fallait que je me concentre sur la mission. C'était le seul objectif qui devait prendre tout mon temps. Elle me parla de son frère. Jamais je n'avais entendu ce nom de ma vie. « Vous recherchez donc votre frère. Est ce que vous pourriez m'en faire une légère description, aussi bien physique que mental. Je ne voudrais pas vous ramenez l'un de ses sosies si vous voyez ce que je veux dire. » Cette ville était tellement complexe et difficile à cerner. Et dire que l'on pouvait croiser quelqu'un qui nous ressemblait comme deux gouttes d'eau sans que l'on comprenne le comment du pourquoi. Cette ville était, définitivement, très étrange.
made by guerlain for epicode

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

 
I've got to keep control. I remember doing the Time Warp. Drinking those moments when the blackness would hit me. And the void would be calling. Let's do the Time Warp again.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Ordinary day... Or not. | Sansa

Revenir en haut Aller en bas
Ordinary day... Or not. | Sansa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» question peinture/mastic
» Enfin un rap sans Gros Mot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
If It Were Real :: Imaginarium :: Frontierland :: Pines Agency-
Sauter vers: