AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Bob le bricoleur

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 49


MessageSujet: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Ven 1 Sep - 18:35

Leonardo Da Vinci
ft. Tom Riley
↘️ carte d'identité
Je me présente, je me nomme Leonardo Da Vinci, et j'ai 25 ans. Je viens tout droit de Florence, en Italie et, dans la vie, je suis ingénieur, inventeur, architecte de guerre. Je suis arrivé ici depuis six mois et je m'y plais bien. Je suis bisexuel et actuellement célibataire. Je finirais par vous dire que je suis dans le groupe intitulé Améthyste. Maintenant, vous en savez un peu plus sur moi.

↘️ caractère
Leonardo Da Vinci est l’incarnation parfaite de la ville de Florence. En effet, il représente l’innovation, car la ville était à la pointe de la technologie. Il représente ensuite l’art et la culture, tant enviés par les villes voisines. Il est également la recherche du plaisir tant critiquée par l’Eglise.
  En plus de ça, Leo est également un génie -et pas un simple génie, capable de faire de beaux tableaux. C’est un génie capable de révolutionner le monde. Ses inventions sont sans commune mesure, et, il faut le dire, il fait simplement partie des plus grands que la Terre ait portés. Cependant, ce génie a des mauvais côté car il est dur à porter au quotidien. En effet, Leo éprouve des difficultés à trouver des personnes qui pourraient lui procurer une bonne stimulation intellectuelle et qui pourraient le comprendre. Ensuite, il ne peut rester sans rien faire et ressent le besoin de « nourrir » son esprit, sans quoi il devient fou -l’inventeur se souviendra toujours des deux jours qu’il a passés enfermé dans un cachot: il en avait des hallucinations. Par ailleurs, comme il lui arrive de réfléchir beaucoup trop vite, afin de conserver sa raison, il prend des drogues qui lui permettent de retrouver une réflexion plus lente. Elles lui apportent un immense soulagement, et il ne sait pas ce qu’il serait devenu s’il ne les avait pas. Ce génie le rend aussi hypersensible, et un rien lui fait monter les larmes aux yeux, le rend heureux ou très en colère. Il n’est pas forcément évident pour les autres de suivre ses sautes d’humeur, mais il en est de même pour lui-même: il est parfois obligé d’enfouir tous ses sentiments pour être capable de réfléchir correctement. Son hyperactivité peut être également difficile à vivre pour ses proches, qui doivent empêcher leur ami de se mettre en situations dangereuses uniquement car il s’ennuie. Zo, son meilleur ami, essaie généralement de le restreindre.
Un des défauts de Leonardo est qu’il ne finit jamais ce qu’il commence. Les idées se bousculent dans sa tête, et il en commencera plein en abandonnant les autres. Au final, il n’avance pas beaucoup. Il est également peu fiable. Ce n’est pas comme s’il souhaitait l’être, c’est simplement qu’il a tant à penser qu’il oublie les autres, et en devient insouciant et irresponsable. Il laissera souvent ses proches derrière, et agira sans penser à l’impact que cela pourrait avoir sur eux. Ainsi, il pourrait les mettre en danger sans le vouloir, simplement parce qu’il voudrait poursuivre une idée et aller jusqu’au bout pour voir ce que ça donne. En fait, l’inventeur n’aime pas se sentir responsable de quelqu’un et avoir des obligations envers lui, et ce caractère parfois égoïste peut être gênant pour ceux qui ont besoin de se sentir aimés et rassurés. Les personnes qui s’engagent dans une relation avec lui devraient en fait savoir dans quoi elles se lancent quand elles le rencontrent.
  Cependant, si on est conscient de tout ça ou pas dérangé par le danger, la présence de Leonardo est très agréable. Il est charmeur, drôle et intelligent, et c’est un bon vivant. Il est passionné par énormément de choses et pourrait en parler pendant des heures, mais surtout, on ne s’ennuie pas avec lui car il est toujours partant pour vivre des aventures.



↘️ racontes moi ton univers
Pendant la Renaissance, la ville de Florence avait beau être au centre de cette révolution artistique et innovatrice, elle était méprisée par l’Eglise et par toutes les villes qui s’étaient allié à elle.  Ainsi était-elle au coeur des conflits qui déchiraient l’Italie. Cependant, quand l’Empire Ottoman rentra en guerre contre elle, elle dut faire un choix: s’allier au reste de l’Italie et perdre son indépendance, ou affronter l’Empire seule ?
  L’un des habitants de la ville se trouva acteur de la guerre dans le but de poursuivre une quête: Leonardo Da Vinci était à la recherche du mythique Livre des Feuilles, qui était supposé avoir le pouvoir de renverser le cours d’une guerre. Il ne se doutait cependant pas qu’il perdait autant afin de le trouver.

derrière l'écran
HurricaneMilou | Marine
Quel âge as-tu ? 18 ans Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? Je suis l’ombre des admins Comment trouves-tu notre forum ? Vraiment bien ! A quelle fréquence penses-tu nous rendre visite ? Tous les jours Un petit mot pour la fin ? dino
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bob le bricoleur

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 49


MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Ven 1 Sep - 18:36

History has its eyes on you
Les rayons du soleil faisaient scintiller la baie de Naples tandis que Leo, Zo, Nico et Sophia contemplaient la ville qui s’étendait à leurs pieds. Ils avaient fait un -très- long chemin pour venir jusqu’ici, et chacun avait du mal à réaliser qu’il était encore en vie. Ils avaient tous tant perdu qu'ils ne comprenaient pas pourquoi ils s’en étaient sortis, mais ils ne s’en plaignaient pas pour autant -ils auraient été mal placés de toutes les façons.
   La guerre contre l’Empire Ottoman avait été plus violente que tout ce que Leo avait connu, et sans le fameux Livre des Feuilles qu’il avait tant cherché, jamais ils n’auraient pu la gagner -une seule page du Livre, pour être exact. Si une unique page avait un tel pouvoir, il était facilement compréhensible que le livre entier était l’arme la plus puissante de la planète ; et donc qu’il devait rester caché à tout prix. Leo l’avait compris, la quête de sa vie serait de le rechercher et de le protéger de toutes les menaces. Il était déjà allé au bout du monde afin de le trouver et avait découvert un nouveau continent, mais il devrait visiblement faire plus -peut-être restait-il d’autres continents inexplorés où il le trouverait.
  Quoiqu’il en fût, cette guerre avait été éprouvante. Leo avait perdu son père avec qui il venait de faire la paix, alors même qu’il l’avait traité comme le bâtard qu’il était pendant pratiquement toute sa vie ; il avait ensuite perdu sa mère, qui l’avait abandonné lorsqu’il n’avait que trois mois et dont il avait été obsédé le restant de sa vie par la recherche -et qui s’était révélé être l’un des cerveaux de l’Empire Ottoman ; ensuite était arrivée la mort de son mentor et maestro, qu’il considérait comme son père et qui lui avait appris tout ce qu’il savait ; puis la femme dont il était très amoureux -son âme-soeur, si on peut dire- avait été tuée ; et l’ingénieur aurait pu continuer longtemps car la liste était longue. Les pertes avaient été nombreuses à Florence, sa ville natale qui avait connu des conflits contre l’Eglise, à Naples où avaient eu lieu les grandes batailles, dans l’armée de l’Eglise… Avoir remporté la guerre n’avait pas été sans prix finalement. Il restait à espérer que l’Empire aurait peur d’affronter l’Eglise, la puissance du Livre, de Vlad l’Empaleur et des inventions de Leo à nouveau. En effet, son rôle dans cette guerre avait été d’être l’ingénieur de guerre du Pape, comme il l’avait été pour Lorenzo de Médicis (et c’était d’ailleurs lorsqu’il travaillait pour lui que les idées de ses machines de guerre avaient été dérobées par le Turc, Al-Rahim). Ainsi avait-il créé de nombreuses armes, qui avaient malheureusement été responsables de nombreuses morts (mais n’est-ce pas le principe d’une arme de guerre ?). Il fallait croire que son métier lui mettait du sang sur les mains.
 En plus de la guerre, il avait fallu gérer des cas comme le voyage au bout du monde, qui s’était malheureusement révélé -presque- inutile. En effet, Leo, son meilleur ami Zo et Nico, son apprenti, avaient découvert qu’un nouveau continent existait, que la Terre tournait autour du Soleil et non l’inverse, un nouveau peuple avec une culture complètement différente, qu’il était possible de voyager entre le monde des vivants et celui des morts, que Riario avait un coeur -mais bien caché- sous cette armure… Il y avait aussi eu le conflit avec le Labyrinthe à leur retour à Florence, une dangereuse secte qui avait torturé les personnes qu’il avait voulu voir dans son groupe. Elle avait prétendu suivre la vraie voie (et voix) de Dieu, et tuait ceux qui ne le faisaient pas. Enfin, il y avait eu la maladie de Riario, le neveu/fils du Pape aussi appelée « trouble  de la personnalité », que Leonardo avait dû soigner.
 En fait, si toutes ces aventures avaient pu lui apprendre au moins une chose, c’était qu’il était très polyvalent: explorateur, médecin et médecin légiste, physicien, botaniste, ingénieur de guerre, stratège… Rien n’était trop dur pour lui ; et quelque part, ça lui plaisait: ainsi, le monde entier lui était ouvert.

 Sur le chemin du retour à Florence, Ils prirent leur temps, contrairement à ce à quoi ils étaient habitués. Rien ne pressait, après tout. Malheureusement, peut-être auraient-ils dû éviter de prendre leur temps ainsi, et faire des détours inutiles: autrement, l’inventeur ne se serait pas retrouvé à nouveau dans une situation étrange. Ses aventures lui avaient beau avoir fait découvrir la magie, il n’était pas prêt à toutes les situations: ainsi ressentit-il un choc lorsque son cheval et lui furent percutés par une grande force, composée d’une lumière très vive, puis d’une longue sensation de chute. Qu’avait-il fait pour mériter ça, déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle réduit

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 147


MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Ven 1 Sep - 20:04

Rebienvenue à toi !

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔


« Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité. » — Sir Arthur Conan Doyle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le garçon qui murmurait à l'oreille des fées.

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 105


MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Ven 1 Sep - 20:07

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tête couronnée

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 80


MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Ven 1 Sep - 21:56

Re-bienvenue parmi nous et courage pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Ven 1 Sep - 22:03

Merci à vous.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle réduit

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 147


MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Sam 9 Sep - 12:20

Félicitation, tu es validé(e)  !
Comme d'habitude, ta fiche est vraiment bien ! J'adore vraiment ta façon d'écrire. Félicitation ! En plus, tu es dans les délais ! Bon retour parmi nous.

Je te félicite, tu es maintenant officiellement validé(e) ! Maintenant que tu as ta nouvelle couleur, tu vas pouvoir aller rp et t'amuser sur le forum ! Enfin, avant toute chose, je te conseille de faire un tour dans les bottins pour réserver ton personnage. Si tu veux te faire des amis plus facilement, tu peux également poster une fiche de lien et répertoire rp. N'hésites d'ailleurs surtout pas à passer nous faire un coucou sur la chatbox ! J'espère que tu t'amuseras sur If It Were Real et si tu as la moindre question, n'hésites surtout pas à nous contacter !

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔


« Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité. » — Sir Arthur Conan Doyle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo Sam 9 Sep - 16:29

Merci.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo

Revenir en haut Aller en bas
Who lives, who dies, who tells your story ? • Leonardo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Story PCM 2010] Grabovsky prend les reines de la FDJ !
» Story PCM 2011: Vacansoleil
» [Story] Saison 2011 avec équipes fictives !!!
» ESS / FAR lives scores...
» Secret Story (Xavier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
If It Were Real :: Prologue :: Présentations :: Validés-
Sauter vers: