AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un peu d'aide ? • avec Link

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Un peu d'aide ? • avec Link Dim 3 Sep - 4:05

  Depuis son arrivée à Imaginarium, Wylan était à fleur de peau. Le moindre bruit le faisait sursauter, il dormait mal et était très stressé. Il ne cessait de penser à Jesper, qui était resté à Ketterdam, et se sentait coupable de ne pas être avec lui -bien qu’il n’y fût pour rien. Il ne parvenait pas à s’en empêcher car il laissait son petit-ami avec tout un empire économique à gérer, et entièrement seul. Le jeune homme lui avait proposé de l’aider à le faire, puis Wylan était parti en un instant. Néanmoins, il était satisfait de son départ, car Jesper saurait qu’il n’était pas volontaire ; mais il risquait aussi de beaucoup s’inquiéter. Voir un de ses proches disparaître sous l’eau sans jamais en revenir devait créer une profonde blessure: et s’il pensait que Wylan était mort ?  Et s’il pensait que Wylan était mort par sa faute ? Comment vivrait-il avec le poids de cette culpabilité ? Le tireur avait pour habitude de taquiner les autres, et de ne rien prendre au sérieux ; par conséquent, cet acte léger pourrait mettre fin au tempérament taquin qui le caractérisait. Le merchling sentait le chagrin lui nouer la gorge à chaque fois qu’il y pensait.

  En plus de Jesper, il y avait également cette ville étrange. Il y avait croisé tous types de personnes -dont certaines avaient des pouvoirs auxquels il était difficile de croire, des machines avec une technologie qu’il ne connaissait pas, et il devait s’intégrer à cette société singulière en ne partant de rien ; enfin « rien » n’était pas tout à fait exact. Lorsqu’il se rendit au centre administratif de la cité, à la « mairie », il découvrit un compte en banque à son nom, contenant toute la fortune de son père. Cela l’avait quelque peu inquiété, car il se demandait si la présence de cet argent ici signifiait que Jesper n’avait plus rien. Il lui fut également expliqué que compte-tenu de son âge, il bénéficiait d’une place au collège, qui lui permettrait ensuite d’aller à l’université. La perspective réjouissait Wylan, car il y avait longtemps qu’il n’avait pas étudié les sciences, mais il craignait qu’il y eût des cours qui nécessiteraient de la lecture.
  Grâce à cet argent, il put se louer un petit appartement non loin du collège, ainsi que se racheter une flûte. Perdre l’ancienne lui avait fait un pincement au coeur car il la possédait depuis plusieurs années. Cependant, la nouvelle semblait plus avancée, donc elle était probablement mieux; il n’avait cessé d’en jouer ces deux dernières semaines -non sans une certaine nostalgie quand il pensait à son univers.

  Les cours au collège furent plus durs que ceux auxquels il s’attendait, et le merchling fut bien obligé d’admettre qu’il était en retard. Il prenait des cours de soutien dès qu’il le pouvait en plus de ses cours habituels. Cela ne lui autorisait que peu de temps libre -qu’il remplissait avec sa pratique de la flûte- mais cela ne le dérangeait pas ; en effet, il n’avait ainsi plus l’occasion de penser à ce qu’il avait perdu.
  Conformément à ce qu’il craignait, il était obligé de prendre des cours littéraires tels que l’histoire. Il savait que, quoi qu’il fît, il ne réussirait pas à obtenir de bonnes notes dans cette matière ; cependant, il voulait tout de même obtenir les meilleures qu’il pût afin de ne pas voir sa moyenne générale chuter. Toutefois, le seul moyen d’y parvenir était de demander de l’aide. Et ce jour-là, tandis qu’il était assis dans la bibliothèque, Wylan était tiraillé entre l’envie de la demander et la honte de recourir à un tel moyen. Un jeune homme blond de sa classe était assis à une table non loin, mais céder à son envie signifiait parler de son problème. Et ce qu’il souhaiterait en dernier serait des moqueries. Cependant, il lui fallait bien de l’aide en attendant de trouver un moyen qui lui permettrait de se débrouiller seul.
 Ainsi se leva-t-il de sa chaise et passa une main tremblante dans ses boucles rousse en s’approchant du jeune homme. Il prit une grande inspiration, ravala sa fierté -et son anxiété- et s’adressa à lui timidement:

 « Salut, je m’appelle Wylan, et il se trouve que nous sommes dans la même classe. Je me demandais si tu accepterais de m’aider car je rencontre quelques problèmes avec mon devoir d’histoire. Si tu le peux. »
Il rajouta cette dernière phrase rapidement, en espérant qu’il ne ferait pas face à une réponse négative.  

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le garçon qui murmurait à l'oreille des fées.

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 105


MessageSujet: Re: Un peu d'aide ? • avec Link Jeu 7 Sep - 9:14

 
Un peu d'aide ?

Les cours, les devoirs, les révisions... tout était déjà devenu qu'une habitude avec le temps. Bien plus que ce que je n'aurais pensé à vrais dire. Peut-être était-il encore un peu tôt de se prononcer, mais je pense que je prenais le navire. Même si c'était dur... très dur. Après tout, je n'ai jamais vraiment mené de vie de grand scientifique et je n'ai certainement jamais rien eu pour me le permettre. Dès mon plus jeune âge, élevé dans une forêt... la seule chose pour laquelle j'avais été doué, c'était manier des armes... de même que me battre, encore et encore. Je ne pensais pas vraiment pouvoir faire autre chose depuis, mis à part vivre la vie au grand air, mais j'avais voulu essayer. Au moins, une fois. C'est sûrement toutes ces choses qui font toutes ces difficultés que j'ai à la découverte approfondie des mathématiques et de la physique. C'était pour moi des notions à la fois étrange, mais d'une certaine façon, logique. Il faut dire qu'il fut assez dur de voir en là-dedans la véritable « logique », lorsque vous étiez habitué à l'un des monde les plus magique. Néanmoins, il y avait bien là une matière qui me correspondait certainement le plus dans cet enseignement, d'une certaine façon. Les « sciences de l'ingénieur ». Je pense que c'était l'une des matières qui m'attirais le plus. La créativité n'était sûrement pas un manque chez moi - et ça ne s'arrêtait pas à la confection de lances-pierres – et, je sentais que ce domaine saurait répondre à cette envie cachée que j'avais en moi. Même si cela allait être plutôt difficile à réaliser...

C'est ainsi donc que je me retrouvais en cette bibliothèque, presque abattu sur mes livres et cahiers. Toujours à porter problème aux sciences, décidément, c'était un véritable effort que je devais fournir pour trouver le niveau... et diantre ce que cela me prenait du temps, surtout avec ces cours de soutiens. Il fallait cependant que je me motive. Ce n'est pas de cette manière que j'allais pouvoir un jour rattraper l'ex-princesse. Un soupir de contradiction s'échappa cependant d'entre mes lèvres, alors que je bloquais de nouveau face à la solution de mon exercice sûrement bien évidente, mais invisible à mes yeux. C'est ce que j'avais remarqué de souvent commun avec les sciences... les problèmes n'avaient ni queue ni tête face à vos yeux, mais c'est la solution dévoilé que tout devenait particulièrement cohérent.

Ainsi perdu dans mes exercices, c'est une voix soudaine qui vint me tirer de ce monde de martyr. Je relevais mon dos contre le dossier de la chaise où j'étais assis, avant de tourner le regard vers celui qui m'avais interpellé. Je remarquais tout de suite qu'il s'agissait d'un jeune homme aux cheveux roux, peut-être du même âge que moi. Il se présenta comme un certain « Wylan », je ne pus par ailleurs ne pas sentir le certain ton de gêne dans sa voix. C'est lorsqu'il m'eut appris que nous étions camarades de classes qu'une lueur de révélation s'était comme dévoilé dans mes yeux. Il était vrais que son visage m'avais paru familier, bien que je ne parlais pas vraiment encore avec les gens de ma classe – étant plus seul en réalité... -, je l'avais bien aussi aperçus plusieurs fois. Il faudrait que j'apprenne à mieux écouter l'appel, comme essayer de mieux se souvenir des gens de ma classe tiens... C'est face à sa demande, que l'expression de mon visage resta encore quelques peu surpris, avant que je ne vienne légèrement me tourner vers un peu plus de ma chaise vers celui-ci. « Oh... euh... bien sûr ! » acquiesçais-je alors de la tête, non sans laisser un sourire, auquel j’espérais le mettant un peu plus dans ses aises. Ma main vint donc se déposer sur le dossier de ma chaise voisine, venant tirer la chaise voisine tel que pour l'inviter à venir s’asseoir. « Tiens, viens donc me montrer ce devoir ! » lui relançais-je, tout en commençant à un peu déplacer mes livres et cahiers afin de lui faire de la place. Un devoir d'histoire avait-il dit ? Cela allait être facile ! Je fus plutôt heureux de pouvoir aider quelqu'un.   
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Un peu d'aide ? • avec Link Mer 13 Sep - 13:16

   Lorsque Wylan était entré dans la bibliothèque pour la première fois, il avait immédiatement su que ce serait un lieu où il se rendrait fréquemment. En effet, il était rapidement tombé amoureux de l’atmosphère que l’endroit dégageait: la pièce était assez sombre à cause des étagères et du parquet en bois foncé, ainsi que les tables et chaises assorties, mais le dôme en verre qui se dressait loin au-dessus de leur tête leur permettait de voir suffisamment. En vérité, la bibliothèque était une tour très haute, dont les étages s’enroulaient en laissant un trou au milieu, que la lumière du dôme illuminait. Il y avait quelques fenêtres basses à chaque étage à travers lesquelles on pouvait apercevoir tous les toits de la ville, et à chaque niveau se trouvait un coin aménagé avec des fauteuils et des coussins moelleux pour lire plus confortablement. Wylan adorait cet endroit.
  Il espérait adorer cette session de travail de la même façon ; mais le doute le prenait à cause du stress qu’il ressentait. Quand le jeune homme blond -Link- acquiesça à sa demande, le merchling ne sut s’il devait éprouver du soulagement ou davantage d’anxiété ; mais il s’assit quand même à côté de lui, et choisit le soulagement mêlé de gratitude. Un coup d’oeil à la table lui permit de voir que Link travaillait sur des problèmes de sciences -ce que Wylan préférait. Il aurait été plus simple qu’il n’eût que des matières scientifiques à étudier, mais les professeurs considéraient que savoir rédiger était important. En ce qui concernait l’histoire, il ne voyait pas vraiment l’intérêt d’une telle matière étant donné que les élèves étudiaient le passé d’Imaginarium, donc une culture différente de la leur, qu’importe qui ils étaient, et cela leur apporterait peu ; cependant, peut-être était-ce utile dans la mesure où ils pourraient tenter de découvrir la raison pour laquelle ils avaient atterri dans cette ville particulière en fouillant son passé. En revanche, les sciences étaient sa passion, et, lorsqu’il avait ses propres précepteurs, avant que son père n’envisageât de « l’envoyer dans une école de musique », c’étaient les seules matières dans lesquelles il arrivait à faire quelque chose. Pas de lettres qui se mélangeaient, pas de mots incompréhensibles -juste des mathématiques pures. Seulement, malgré son excellent niveau dans ce domaine et les louanges de ses professeurs, son père continuait de le voir comme un incapable, et continuait de l’humilier.

   Ainsi était-ce la raison pour laquelle les matières plus littéraires lui inspiraient-elles une répulsion certaine. Cependant, une aide lui serait peut-être accordée, et ce de façon occasionnelle, donc peut-être devrait-il en profiter.
  « En vérité, je crois qu’il s’agit d’un commentaire par rapport à une guerre qu’on aurait vue en cours. Cependant, je ne suis pas certain d’avoir entièrement saisi ce que l’on me demandait de faire » ajouta-t-il avec plus d’hésitation. Il était normal qu’il fût réticent à demander de l’aide, mais Link semblait réellement sympathique et à l’écoute, donc il se détendit un peu.  « La consigne n’est pas très… claire, et le professeur n’a pas expliqué ce dont il s’agissait. » En vérité, la seule raison pour laquelle il savait que c'était un commentaire était parce qu’il avait entendu des élèves le mentionner.
  Wylan tendit sa feuille au jeune homme pour qu’il pût lire l’énoncé, écrit en petite lettres noires, à « l’ordinateur », ces machines qui pensaient presque par elles-mêmes et sur lesquelles ont pouvait trouver un savoir encyclopédique. Une invention pareille était exceptionnelle.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un peu d'aide ? • avec Link

Revenir en haut Aller en bas
Un peu d'aide ? • avec Link
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Nantes] Réseau TAN
» Besoin d'aide avec le lead core
» besoin d'aide pour le ferrage en plombée avec un élastique
» Cedric: Probleme avec polar rs 400 demande de l'aide
» aide au logement sur grenoble pour ma formation cycle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
If It Were Real :: Imaginarium :: Tomorrowland :: Imaginarium college-
Sauter vers: