AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Je suis le feu, je suis la mort • Smaug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Principale des calamités

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 13


MessageSujet: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Sam 9 Sep - 18:56


Smaug
ft. Benedict Cumberbatch
↘️ carte d'identité
Je me présente, je me nomme Smaug, et j'ai un millénaire. Je viens tout droit de la Terre du Milieu et, dans la vie, je suis un dragon. Je suis arrivé ici depuis une semaine et je m'y plais bien. Je suis asexuel et actuellement célibataire. Je finirais par vous dire que je suis dans le groupe intitulé Citrine. Maintenant, vous en savez un peu plus sur moi.

↘️ caractère
Il est connu qu'il ne faut pas se frotter à un dragon: ce sont des créatures puissantes, destructrices et viles, et Smaug n'y fait pas exception.
  Ce cracheur de feu du Nord ne vit que dans le but de satisfaire son avidité personnelle et est capable de tout mettre en oeuvre pour y parvenir -y compris prendre d'assaut une montagne entière. Comme de nombreux dragons, il apprécie pouvoir s'asseoir sur un tas d'or et le garder jalousement ; et rien ne le satisfait davantage que de sentir rouler les pièces dorées sous son corps écaillé et de les voir scintiller lorsqu'il s'y enfonce.
  Cependant, dès l'instant où Smaug possède son trésor, il s'y installe et ne s'en sépare que le temps d'aller chercher de quoi se sustenter. Il ne part pas afin de découvrir le monde ou brûler des villages car ils ne l'intéressent nullement ; tout ce qu'il souhaite est son trésor. Ainsi est-ce pour cette raison qu'il ne prend pas part aux guerres qui déchirent la Terre du Milieu: la seule cause qu'il désire servir est la sienne. N'y voyant nul intérêt, il reste à l'écart.
  Outre sa cupidité immense, Smaug est également arrogant. Il est fier de ce qu'il est, fière de sa puissance et de sa redoutable intelligence et n'hésite pas à le montrer. Il se montre très confiant sur ses capacités, et cela lui fut fatal.
  Par ailleurs, le dragon est très friand des jeux de réflexion et d'esprit et est très doué dans ce domaine. Cet amour de la réflexion et de la logique le rend insensible et imperméable aux émotions, et il se montre cruel, violent, manipulateur, sadique, sarcastique et particulièrement rusé ; c'est un dragon dont il faut réellement se méfier.

↘️ raconte moi ton univers
Il était une fois un monde qui naquit dans la musique des dieux. Grâce à cette mélodie fut créée une planète que les dieux peuplèrent ensuite de créatures: oiseaux, bêtes, poissons ; puis ils y rajoutèrent leur touche finale: les elfes, les nains et les hommes. Ces derniers arrivèrent tardivement, tandis que les deux premiers peuples avaient déjà marqué Arda d'une histoire bien chargée.

Alors que le Troisième Age était déjà bien avancé, un dragon prit possession du royaume nain le plus prospère et ne laissa que des cendres de ses habitants. Cependant, l'héritier du trône put s'échapper. Quelques dizaines d'années plus tard, il réunit une compagnie qui l'aiderait à reprendre le royaume des griffes de son envahisseur.
derrière l'écran
HurricaneMilou | Marine
Quel âge as-tu ? 18 ans Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? Je suis l'ombre des admins. Cool Comment trouves-tu notre forum ? Toujours aussi chouette ! A quelle fréquence penses-tu nous rendre visite ? Every single day Un petit mot pour la fin ? dino
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Principale des calamités

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 13


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Sam 9 Sep - 18:56

and should the sky be filled with fire and smoke
Troisième Age, Terre du Milieu.

  Ils sont tous morts. Ils sont tous morts parce qu’ils croyaient en leurs principes ridicules et les considéraient plus importants que leur propre vie ; et ce n’était même pas la victoire qu’ils recherchaient, mais juste le combat. Ridicule. Risquer sa vie pour des croyances ? Qui fait cela ? J’ai été plus intelligent qu’eux et je n’ai pas pris part à leurs petites querelles, je ne me suis pas fatigué à faire partie d’une guerre ; et maintenant je suis seul. Je suis le dernier de mon espèce, le dernier des Grands Dragons. Les autres ne sont même pas assez malins pour formuler une phrase. Pitoyable. Après, ce n’était pas comme si je faisais dans le social auparavant, mais j’appréciais avoir des conversations intéressantes de temps à autres. C’est avec moi-même que je devrais en avoir dorénavant. C’est tout de même dommage.
  Maintenant qu’ils sont tous partis, cela signifie que je n’ai plus à me soumettre à leurs règles, et que je peux créer les miennes. C’est bien, je n’avais jamais aimé leur obéir. Ce n’est pas dans ma nature, puis comme Morgoth a disparu depuis plus d’un Age, personne ne viendra m’importuner. J’imagine qu’un autre que moi en aurait profité pour se proclamer roi de ces incapables, mais je ne vois même pas pourquoi je prendrais cette peine. Ils ne feraient que m’ennuyer, et quel est l’intérêt du pouvoir, de toutes les façons ? Je suis bien seul -ou mieux qu’avec eux, en tout cas. Mais que vais-je faire à présent ? Je suppose que fuir serait une bonne idée. Il ne sert à rien de rester dans les Montagnes Grises car elle n’ont plus rien à m’offrir après tous ces siècles que j’y ai passés. Peut-être devrais-je me diriger vers le sud ; j’ai en outre entendu parler d’un grand trésor nain gardé depuis des générations. Je pense qu’il serait bien que j’aille y jeter un coup d’oeil.

2770 TA, Erebor.

 J’ai peut-être mis plus de temps que prévu pour atteindre leur montagne, mais j’y suis, et ça en vaut la peine. Des milliers et des milliers de pièces d’or, de coupes, de pierres précieuses et de bijoux n’attendent que mon corps et moi pour les recouvrir. Seulement, afin de les atteindre, il faut que je stérilise tout ça -plus aucun nain ne doit rester. Je suppose qu’ils ne seront pas une grande perte: à quoi servent-ils, sinon à fabriquer mon trésor et à me servir d’en-cas ?
  J’ai donc tout incendié. J’ai commencé par leur ville d’humains non loin ; les voir s’agiter avec leur petites lances est amusant: pensent-ils vraiment m’atteindre avec leurs cure-dents ? Néanmoins, l’un d’eux a un cure-dent efficace, et d’un tir, il transperce mon armure d’écailles: l’une d’elle tombe alors. Ma précieuse écaille. Comment ose-il s’attaquer à l’arme que je suis ? Croit-il vraiment avoir une chance face à moi ? Ma fureur s’intensifie alors, et bientôt, il ne reste plus que des cendres et des pierres. Qu’ils retiennent la leçon: personne ne me touche.
  Après la ville, la montagne. Les Nains n’ont pas la Flèche Noire des Hommes, donc je ne risque rien. Leurs petites constructions ridicules ne me feront pas de dommages. Leurs cors d’alarme retentissent de partout, comme s’ils acclamaient mon arrivée. Ils ont raison: je suis la pièce maîtresse qui s’ajoutera au trésor -un trésor qui devient plus accessible tandis que j’ai détruit leur premier ligne de défense. Puis je m’engouffre dans le coeur de la montagne en réduisant en miettes la porte d’entrée. Tandis que je carbonise les nains, je laisse mon regard errer, et je fais l’état des lieux de mon nouveau chez-moi: il me semble tout à fait acceptable. Un très bon endroit pour y passer les prochains siècles. Aussi, comme la faim me tiraille, je me permets un festin de Nains: goûteux et tendres à souhait. Je crois que c’est mon met préféré. Mais plus que la beauté des lieux, c’est l’or amassé en son cœur qui m’hypnotise: les Nains ont exposé tout leur trésor, et il est si grand que je peux m’y enfoncer sous plusieurs mètres. Il est parfait.
  Les Nains qui ont survécu fuient dans tous les sens en hurlant, et bientôt, il n’y a plus que la montagne, le trésor et moi. Ainsi vais-je passer les prochaines années. Je sens que je vais m’y plaire.

2941 TA, Erebor.

  C’est pendant près de deux cents ans que j’ai vécu en paix sous la montagne. Je dors, enroulé sur mon trésor, et je sors très occasionnellement pour me nourrir. Je suis un dragon, je peux rester longtemps sans manger. Dehors, tout n’est plus que désolation: c’est la désolation de Smaug. Je suis devenu le Roi sous la Montagne. Finalement, je suis devenu roi, mais je n’ai pas une bande d’incapables pour sujets. Seulement de l’or, à perte de vue. C’est parfait. Je dors et je suis riche, quoi de mieux ?
  Seulement, mon sommeil est vite troublé par la venue d’un voleur. Il se cache dans les ombres, protégé par un objet en or doté de grands pouvoirs. Je me sens attiré par lui ; il m’appelle, je le sais. Peut-être pourrais-je l’ajouter à ma collection après avoir réduit en pièces l’étranger. Celui-ci possède une odeur qui m’est méconnue ; cependant, il est accompagné de Nains dont je connais l’odeur par cœur, qui l’attendent à l’extérieur de la montagne. Oakenshield est probablement avec eux. Il est venu récupérer son royaume, mais il ne l’aura pas. Je suis le Roi sous la Montagne, un cracheur de feu à l’armure de fer, aux griffes tranchantes et aux ailes faiseuses d’ouragan. Personne ne prend ce qui m’appartient. Ce voleur n’aura rien. Il me révèle son identité sous forme de devinettes, mais je vois clair dans son jeu: il vient de Laketown. Il m’échappe ensuite, mais je le retrouve, cette fois-ci accompagné d’Oakenshield et de sa bande de Nains. Ainsi a-t-il l’audace de venir jusqu’ici. Il va brûler, comme le reste. Une poursuite s’engage alors, et pendant que je chasse le voleur, les Nains ont le temps de construire quelque chose: ils m’appellent, et je remarque la plus belle oeuvre que j’aie pu voir. Une statue de Nain de plusieurs mètres de haut, entièrement en or. Nénamoins, c’est un leurre, et bientôt, je suis entièrement recouvert de cet or liquide et chaud, mais il ne me dérange pas: je suis le feu. Ils ne m’auront pas si facilement. Ils auront ma revanche néanmoins. Ils se sont attaqué à mon royaume ? Très bien. Je vais brûler le royaume des Hommes qui ont comploté avec eux. Je suis la mort.
  Leur petite ville de bois ne résiste pas longtemps à mon souffle de feu, et tout n’est bientôt plus que feu et eau. Rien ne me résiste. Pourtant, un irréductible archer me tient tête. Il tente de m’atteindre avec ses flèches, mais leur petitesse n’est pas en mesure de me faire du mal. Il l’a compris, lui aussi. L’impuissance le saisit, jusqu’à l’arrivée de son enfant, et l’archer s’arme d’une Flèche Noire. Ainsi, elles n’ont pas toutes été détruites. Cela peut être une menace pour moi. Il bande son arc bricolé, et tire. Malheureusement, la Flèche atteint sa cible, juste sous mon aile: c’est là que ma précieuse écaille a disparu après le tir de la Flèche de Dale. La souffrance s’empare de mon être, et je me débats pour ne pas être emporté. J’essaie de m’échapper, mais la mort me rattrape: je tombe vers la ville enflammée tandis que la vie me quitte.

Année et localité inconnues.

Je tombais, j’étais mort. Et pourtant, je vois de la lumière. Je tombe toujours, mais la ville enflammée a disparu. Une autre ville l’a remplacée, complètement différente. Le lac a disparu également, et il fait jour plutôt que nuit. Je heurte brutalement le sol, mais rien ne semble cassé quand je remue les membres. Je laisse échapper un hurlement quand je vois ce que sont devenus lesdits membres. Je me lève, je me tourne, je me touche. Je ne suis plus un splendide dragon. Je n’ai plus d’ailes puissantes qui me permettent d’aller partout. Je n’ai plus une longue queue qui fouette l’air. Je ne suis pas un Nain, car je suis trop grand, mais que suis-je ? Un Elfe ? Un Homme ? Je me renifle, mais mon odorat semble différent. Mon ouïe et ma vue ont également diminué. Je pense être un Homme. Qu’ai-je fait pour mériter ça ? Pourquoi n’ai-je pas pu simplement mourir ? Etait-ce une punition des Valar ? Je suis une création de Morgoth, donc ça aurait du sens, mais je ne comprends pas pourquoi ils s’en prendraient à un dragon. Je pousse un grognement de mécontentement, et des flammes me sortent de la bouche. J’ai mes flammes, c’est déjà ça. Mes ailes m’ont été prises, mais le feu est resté. Seulement, il se manifeste d’un étrange façon: il ne me sort pas seulement de la bouche, mais enveloppe également mon corps nu par endroits. Ma tête, et mes mains sont enflammées, mais le reste ne l’est que par moment. J’ai atterri dans une ruelle, et des caisses en bois qui étaient entassées se mettent à brûler instantanément. Comme il faut que je trouve un moyen de sortir d’ici, je pars en exploration. Il faut absolument que je retrouve mon aspect de dragon. Le grand Smaug ne peut pas être devenu un simple humain.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 20


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Sam 9 Sep - 20:05

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle réduit

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 147


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Sam 9 Sep - 20:21

Rebienvenue à toi !

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔


« Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité. » — Sir Arthur Conan Doyle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Détective hyperactive

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 244


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Sam 9 Sep - 23:42

Re bienvenue !
Un dragon ! Une des créatures que Mabel n'a encore jamais vu !

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

 
I've got to keep control. I remember doing the Time Warp. Drinking those moments when the blackness would hit me. And the void would be calling. Let's do the Time Warp again.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Sam 9 Sep - 23:45

Merci.

Malheureusement, elle ne pourra pas le voir sous sa vraie forme. Sad

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 29


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Dim 10 Sep - 0:49

Re Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Principale des calamités

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 13


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Dim 10 Sep - 5:14

Merci. dino
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tête couronnée

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 80


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Dim 10 Sep - 11:22

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

La jeune fille qui criait "au loup"

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Lun 11 Sep - 22:11

Re-bienvenue avec ce nouveau personnage fort intéressant !
Bonne rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Mar 12 Sep - 0:59

Merci. dino

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Détective hyperactive

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 244


MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug Sam 16 Sep - 16:19

Félicitation, tu es validé(e)  !
Je te valide, mais si tu mets la ville à feu et à sang, gare à toi ! En ce qui concerne ta fiche, je n'ai rien à en dire. Je suis toujours aussi fan de ta façon d'écrire et de raconter ton histoire.  Attention, un dragon est dans les rues d'Imaginarium !

Je te félicite, tu es maintenant officiellement validé(e) ! Maintenant que tu as ta nouvelle couleur, tu vas pouvoir aller rp et t'amuser sur le forum ! Enfin, avant toute chose, je te conseille de faire un tour dans les bottins pour réserver ton personnage. Si tu veux te faire des amis plus facilement, tu peux également poster une fiche de lien et répertoire rp. N'hésites d'ailleurs surtout pas à passer nous faire un coucou sur la chatbox ! J'espère que tu t'amuseras sur If It Were Real et si tu as la moindre question, n'hésites surtout pas à nous contacter !

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

 
I've got to keep control. I remember doing the Time Warp. Drinking those moments when the blackness would hit me. And the void would be calling. Let's do the Time Warp again.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Je suis le feu, je suis la mort • Smaug

Revenir en haut Aller en bas
Je suis le feu, je suis la mort • Smaug
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Salut, je suis nouvelle! Je me présente, ainsi que mon dada!
» je suis refais !!!
» Je suis fier de mes filles
» je suis un acrobat du maroc
» Nouveauté une baignoire roulante (non je suis vache là)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
If It Were Real :: Prologue :: Présentations :: Validés-
Sauter vers: