AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black Mar 15 Aoû - 18:24

  Le transfert fut si soudain que Wylan ne réalisa pas immédiatement ce qu’il se passait.
  Cela faisait maintenant plusieurs mois que leur petite équipe des Dregs s’était séparé, et le merchling s’habituait lentement à sa nouvelle vie dans la maison de son enfance. Il n’y avait que peu de bons souvenirs, et son objectifs était de s’en créer de nouveaux ; mais il savait que la tâche ne serait pas simple. Il lui suffisait de jeter un oeil à une table pour avoir à nouveau huit ans, et sentir à nouveau les mots s’embrouiller sur la page, son précepteur penché derrière lui, à tenter de lui faire comprendre le sens de la phrase. Ou encore, la maison en elle-même lui rappelait sa mère et le deuil dans lequel son père et lui étaient plongés. Cependant, cette impression était vite balayée quand il apercevait le sourire de sa mère, bien vivante et juste un peu perdue dans ses pensées.
  En y repensant, le jeune homme ne comprenait pas comment son père avait pu agir de la sorte: comment avait-il pu se séparer de la femme qu’il aimait pour sauver sa réputation ? Comment pouvait-on être superficiel au point de préférer l’image qu’on renvoyait au bonheur ? Wylan en était certain, il y avait renoncé. Ce que Jan Van Eck était après cette séparation n’était en rien semblable à ce qu’il était avant ; que ce soit dans son attitude globale ou bien dans son comportement envers son fils.
  Si avoir sa mère avec lui lui donnait une impression étrange, vivre avec Jesper le faisait davantage. Le tireur hyperactif avait du mal à tenir en place, et il donnait parfois la migraine au jeune homme à force de s’agiter. De plus, il avait décidé d’utiliser ses pouvoirs de Grisha afin de se libérer de la tension qu’il éprouvait depuis trop longtemps, et s’amusait à réparer les imperfections de la maison ou à créer des objets. Wylan devait l’avouer, il était vraiment heureux qu’il fît le choix de rester avec lui. Il avait craint de voir le jeune homme partir et de ne plus le revoir, ou encore, qu’il préférât Kuwei à lui. Après tout, ce dernier avait clairement fait comprendre son attirance envers Jesper, et le tireur aurait pu la ressentir en retour. Wylan aurait alors eu le coeur brisé. A nouveau.
 
  Leur vie s’était donc -plus ou moins- organisé, et Jesper et Wylan avait profité du soleil qui illuminait Ketterdam pour prendre un bain dans le lac. La luminosité était vive, et le ciel presque sans nuages les éblouissait. Les rayons du soleil faisaient scintiller la peau sombre de Jesper, et Wylan ne put s’empêcher de l’admirer.
  Ils se tenaient sur le quai sur lequel avaient accosté les Dregs, et le jeune homme revit Nina serrant le corps de Matthias contre elle, Inej tentant de les séparer. Il réprima un frisson, et fut brusquement ramené à la réalité par une sensation de chute. Son petit-ami l’avait poussé dans le lac. Il émit un grognement de frustration et percuta la surface de l’eau. Il fut surpris lorsqu’il sentit non pas la douceur de l’eau du lac sur ses lèvres, mais la sensation de brûlure du sel de l’eau de mer. Il remonta à la surface après un coup de pied pour se propulser, et jeta un coup d’oeil autour de lui. Il n’était plus dans le lac mais dans la mer, et la plage qu’il apercevait devant lui n’était sûrement pas à Ketterdam.
  Il craignait soudain d’avoir été attaqué par des Grishas. Le Conseil des Marées aurait pu lui en vouloir sans qu’il le sût et se serait vengé. Il était donc en danger. Le jeune homme sentit soudain sa poitrine se resserrer, et il rencontra bientôt des difficultés pour respirer. Des points noirs dansaient devant ses yeux, et il se sentit couler. Faire une crise d’angoisse dans l’eau était loin d’être une bonne idée.


♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sac à puces

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 157


MessageSujet: Re: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black Sam 26 Aoû - 14:11

Un voyage inattendu.

Dans le fond, pour un homme ayant vécu autant de chose que Sirius Black, il était surprenant de voir qu’en réalité, il ignorait encore toutes ces choses que les hommes appréciaient tant. Il n’avait pas eu le temps d’être jeune, de vivre, et de profiter de sa vie avant que des soucis bel et bien trop grand pour lui ne lui tombe dessus. En somme, il n’avait, par exemple, jamais eu le temps de visiter un autre pays que l’Angleterre ou encore même visité les villes moldus du pays. Il n’avait jamais eu le temps d’escalader des montagnes ou de courir un marathon, et tous le reste de ce genre de choses qui font penser qu’on existe réellement alors qu’en réalité, elles sont d’une insignifiance incroyable. Le jeune homme connaissait par coeur l’effet qu’on ressent quand une partie de son âme est volé à tout jamais par l’une de ces créatures diaboliques qui peuplait Azkaban mais ignorait totalement ce qu’était le goût de la barbe à papa que l’on pouvait traditionnellement acheté dans les fêtes foraines moldus.  Après tous, comment aurait-il pu les connaitre ? Les fêtes foraines aussi, il ne les avait jamais fréquenter.

Parfois, il regrettait le temps qu’il avait perdu. Il regrettait de ne pas avoir assez vécu. Il aurait aimé remonter le temps et dire à son lui plus jeune de ne surtout pas faire la chasse au mage noir, et prévenir ses meilleurs amis d’en faire autant. Peut-être aussi d’enfermer ce rat de Pettigrow dans une cage dont il ne pourrait jamais ressortir. Enfin, tout ceci n’était que purement utopique. Il ne pourrait jamais faire une chose pareille, et pire encore. S’il s’était croisé dans le passé, il aurait bien pu se tuer lui-même ! Et puis maintenant, il avait une chance de faire toutes ces choses qu’il n’aurait jamais cru pouvoir faire un jour. Il avait une chance de pouvoir vivre sa vie comme il l’entendait, sans ce soucier de Voldemort, de ses plans, de ses attaques et de ses mangemorts. Autrement dit, il avait enfin une chance de vivre tout simplement. Ce jour là, le sorcier avait décidé de profiter au maximum de son congé. Il ne savait pas réellement comment faisaient les autres pour le faire, mais lui, il avait simplement prévu d’aller se détendre en ville, faire les boutiques, manger une glace, et finir par s’assoir sur le sable fin.

Il avait souvent entendu les enfants issus de famille moldue dire ô combien la mer était un paysage merveilleux et ô combien ils aimaient parcourir les plages de sable fin avant de se jeter à l’eau et de s’amuser dans les vagues pendant des heures et des heures et… Enfin, maintenant qu’il était là, assit sur le sable, et qu’il regardait le mouvement des vagues, la seule chose que Sirius pouvait en dire, c’est qu’il s’ennuyait à mourir. Ce n’était même pas confortable. Le sable était trop chaud et collant. Comment pouvait-on réellement apprécier ça ? Il était sur le point de repartir quand soudainement, il aperçut quelqu’un dans l’eau. Quelqu’un qui était comme sortit de nul part. Presque aussitôt cette personne sembla sombré sous l’eau, et n’en ressortit plus. Sans vraiment réfléchir, Sirius attrapa sa baguette dans sa poche arrière et lança un sort. ‘levicorpus’. Ainsi, il fit sortir de l’eau la personne sans prendre le risque de se noyer avec elle. Après tous, il n’était bon nageur seulement quand il prenait l’apparence d’un chien, et il était hors de question qu’il le fasse maintenant. Il ne voulait surtout pas que ce secret ne se sache. Il fallait qu’il le garde pour lui.

Ainsi, il déposa le corps du jeune homme sur le sable, et de nouveau, il formula un sort. ‘Anapneo’. « Est-ce que vous m’entendez ? » Sirius attendit une réponse quelconque de la part du jeune homme, pour être certain qu’il respire. Si ce n’était pas le cas, il devrait l’aider à la façon des moldus. Dans le cas où il ne pouvait pas entendre, le jeune homme agita doucement sa main devant le visage de l’inconnu. Ainsi, peut-être aurait-il une réponse oculaire.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔


Sirius O. Black
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black Mar 29 Aoû - 6:54

  Sur le moment, Wylan aurait été incapable d’expliquer ce qui lui arrivait. Il ne savait s’il était éveillé ou endormi, mais tout ce qu’il pouvait dire était qu’il avait l’impression de mourir. Il avait fait l’erreur de laisser l’eau pénétrer ses poumons lorsqu’il avait ouvert la bouche, et il se sentait suffoquer. Il ne savait pas où il était ni pourquoi il n’arrivait pas à se sortir de cette situation, et cette simple réalisation suffisait à le faire stresser davantage ; c’était le cas de la peur de la peur elle-même.
  Malheureusement, la peur était une vieille amie du jeune homme ; elle était toujours présente et se perchait sur son épaule, à la façon d’un corbeau. Il arrivait souvent qu’elle allât faire un tour dans les environs, mais laissait une plume noire tomber au sol, comme une promesse. Finalement, ses serres revenaient toujours s’enfoncer dans sa chair tendre.
   La raison de la présence de la peur étant bien évidemment son père, il était difficile de lui échapper. Il sentait son coeur se serrer lorsque l’homme se penchait au-dessus de son épaule pour surveiller ses lectures, et le dédain qui emplissait d’un coup la pièce était difficile à supporter. Pendant un instant, Wylan en venait à détester chaque parcelle de son être, chaque élément qui faisait qu’il était lui, et son existence même finissait par lui inspirer un dégoût innommable. Puis Jan Van Eck s’éloignait, et Wylan redevenait lui-même ; le mépris cédait sa place à la crainte. Il appréhendait le sort que lui réserverait son père lorsque celui-ci réaliserait qu’il n’y avait plus d’espoir pour lui. Ainsi continuait-il son jeu, et priait pour que sa duperie persistât encore un peu.

  Sa peur avait connu d’autres sustentations, mais l’actuelle était fondamentale ; et elle commençait à s’étendre en même temps que le jeune homme se laissait emporter par l’obscurité.
 Wylan entrevit pourtant une lueur, et éprouva une vive sensation dans les poumons; ceux-ci se contractaient, et l’eau qui les emplissait était rapidement éjectée de son corps. Il se mit soudainement en position assise et recracha tout ce qu’il avait avalé. Le sel marin lui brûlait la gorge et les sinus, ses yeux s’emplissaient de larmes -mais il était vivant. L’appréhension se mêla à la curiosité lorsqu’il jeta un regard furtif aux environs, et remarqua la plage où il était, et l’homme agenouillé devant lui. Sa main était levée devant lui, amorçant un geste. Le merchling eut un mouvement de recul instinctif, et lança un regard d’excuse à l’inconnu. Nul besoin de se montrer impoli envers celui qui l’avait sauvé. Ce dernier voulu alors savoir s’il se faisait comprendre, et Wylan hocha la tête. Un  « merci » timide fut le premier mot qu’il lui adressa. L’homme méritait de la reconnaissance pour l’aide qu’il lui avait prodiguée. Cependant, il ne comptait pas s’arrêter là car désirait vivement connaître la raison de sa présence ici -et s’il était en danger.

« Veuillez m’excuser, mais savez-vous ce qu’il s’est passé ? Quel est cet endroit, et comment suis-je arrivé ici ? »

  Il passa une main sans ses boucles mouillées, et laissa son regard errer sur l’étendue bleue devant lui. Il n’était définitivement pas chez lui.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sac à puces

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 157


MessageSujet: Re: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black Lun 4 Sep - 14:25

Un voyage inattendu.

Ce serait mensonge de dire que Sirius ne fut pas énormément soulagé de voir que l’inconnu avait l’air d’avoir reprit ses esprits après un léger spasme. Au fond de lui, le jeune homme avait peur d’avoir agit un peu trop tard, et de ne pas réussir à réveiller le jeune homme. Entant qu’infirmier, ça aurait été un comble qu’il soit totalement incapable d’administrer les premiers soins à une personne entrain de se noyer. Entant qu’homme, il n’aurait jamais réussi à se pardonner de voir une personne se noyer sous ses yeux sans n’avoir rien pu faire pour l’aider, ou en de savoir qu’il aurait certainement pu l’aider s’il avait été un peu plus rapide. Le jeune sorcier avait déjà trop de mort sur la conscience, et il ne souhaitait vraiment pas en avoir une de plus. Enfin, peut-être qu’il prenait les choses véritablement trop à coeur. Après tous, il n’avait jamais tué personne, et passait la majeur partit de son temps à essayer de manoeuvrer pour sauver la vie des personnes qui l’entoure, et ça, déjà depuis l’époque où il était encore écolier à Poudlard. Il n’était pas un meurtrier, loin de là. Il était plutôt de ceux qui se battent corps et à âmes pour les autres. Pourquoi à ce point s’en vouloir ?  

Sirius soupira de soulagement. « Merci à vous d’être encore en vie. » Comment aurait-il pu expliquer qu’il avait découvert un corps sur la plage sans qu’on le prenne pour un assassin ? Au vu de son passé, il serait encore une fois le coupable idéale. A croire que Sirius Black était toujours au mauvais endroit, au mauvais moment pour laisser planer les doutes sur lui. Enfin, pour l’heure, le sorcier était occupé à essayer de vérifier les signes vitaux de l’homme qui se trouvait face à lui, ce qui était assez compliqué sans pouvoir le toucher. « Si vous voulez bien, tout d’abord, on va vérifier que vous allez vraiment bien. Est-ce que vous arrivez à respirer correctement ? Est-ce que vous voyez des tâches flous devant vos yeux ? Si vous avez l’impression que quelque chose ne va pas, il faut me le dire. Je suis infirmier, je vous conduirai à l’hôpital. » Le sorcier continua d’essayer d’observer le rythme respiratoire de l’individu ainsi que ses gestes et les mouvements de ses yeux. Ainsi, il pourrait voir si un trouble mineur ou majeur subsistait de manière évidente après la ‘noyade’. Même si le jeune homme était capable de parler, il y avait toujours un risque que le manque d’oxygène ait créé un trouble.

Sirius n’était pas sûr d’être intervenu toute suite après la première fois où la tête de cette personne avait sombré sous l’eau. « L’endroit où nous sommes se nomme Imaginarium. C’est un lieu un peu compliqué, qui se trouve partout et nul part à la fois. Je suis ici depuis quelques temps déjà, et j’ai croisé des personnes qui venaient de partout. Parfois même d’un autre monde ou d’une autre réalité. Il semblerait qu’on soit à la croisé de quelque chose. Peut-être peut-on dire que nous sommes à la croisée des mondes et des univers. Il semblerait que vous ayez atterrit en plein milieu de la mer, mais je n’en suis pas très sur. A vrai dire, je ne sais pas quand exactement vous êtes arrivé ici. Je sais seulement que je vous ai vu entrain de vous noyez. Quant à la raison de pourquoi vous êtes ici… Et bien je dois vous dire que je ne sais pas, et que vous en savez sûrement plus que moi. » Quand Sirius est arrivé à Imagirum, il revenait à peine du monde des morts, alors expliquer pourquoi il avait reprit vit… C’était peut-être un peu trop étrange de révéler cette information, d’ailleurs.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔


Sirius O. Black
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black Jeu 7 Sep - 20:16

Le sauveur de Wylan était un homme d’une vingtaine d’année qui semblait être dans un état de constante tristesse. Même s’il voulait sûrement la cacher, elle semblait résister et se manifester là où il ne penserait pas à la restreindre. Ses yeux d'un gris surprenant étaient voilés et il semblait être là sans l’être, en plus de paraître hanté. Pourtant, il semblait aussi réellement inquiet pour le sort du jeune homme, et lorsque celui-ci fut remercié d’être en vie, il écarquilla les yeux: ce n’était pas une phrase qu’on lui disait tous les jours. En fait, il avait même entendu l’inverse durant la moitié de sa vie, par conséquent, le pincement au coeur qu’il ressentit à cet instant n’était pas déplacé.
  La plage sur laquelle Wylan avait atterri était faite d’un sable blanc assez fin qui collait à sa peau humide. Elle était plate et ombragée par des cocotiers tordus, et parsemées çà et là de trous de crabes, et était située dans une anse. Elle était déserte, et la paillote dans laquelle on pouvait louer du matériel de sport était fermée. Le merchling devait avouer qu’il n’était pas mécontent qu’il n’y eût personne compte-tenu de sa chute dans l’océan. Du moins, personne excepté l’homme qui était venu à son secours. Celui-ci commença d’ailleurs à l’interroger sur la manière dont il se sentait. Si Wylan ne se sentait pas d’une forme olympique, il ne pensait pas non plus être mal en point. Les seules tâches qui dansaient devant ses yeux étaient celles provoquées par la réverbération des rayons du soleil sur le sable et qui l’éblouissait.
  « Je pense me sentir bien, si ce n’est que je me sens exténué, comme si j’avais longuement couru. J’ai aussi froid tout en ayant chaud, mais je crois aller bien, je vous remercie. »
  Dans tous les cas, il aurait refusé de se rendre dans un hôpital, quand bien même sa chute lui avait laissé des séquelles. Il ne faisait pas confiance à ces établissements publiques, et préférait la magie des Grishas, qui étaient capables de soigner sans empirer l’état du patient -du moins, ceux qui n’étaient pas sous l’emprise du jurda parem. En vérité, il ne ferait confiance qu’à Nina pour soigner des blessures graves -Nina, qui était désormais bien loin.

  L’explication que lui donna peu de temps après l’étranger laissa le jeune Van Eck avec plus de questions qu’il n’en avait en arrivant. Comment un lieu pouvait-il se trouver « partout et nulle part » ? Et qui était ces personnes qu’avait croisées l’homme brun ?
  Wylan perçut la sensation de froid se renforcer tandis que le doute le prenait, puis se transformait en certitude: toutes les pièces du puzzle s’assemblaient. Ce n’était pas qu’une simple supposition qu’il avait faite quand il avait pensé à Jesper et à ce qu’il éprouverait si son petit-ami mourait: c’était une intuition. Et maintenant, il le savait, il était mort. Ce lieu que l’étranger avait décrit était simplement l’au-delà. Il avait beau n’y avoir jamais cru, n’avoir jamais pris la religion au sérieux -n’importe quelle religion-, il en avait la preuve devant ses yeux. Il avait la preuve de sa mort.
  Cette réalisation laissa le jeune homme sans voix pendant de longues minutes. Ses aventures avec les Dregs ainsi que la tentative d’assassinat qu'il avait connue lui avaient donné une autre approche de la mort: en effet, il savait qu’elle pouvait arriver à tout moment. Cependant, il espérait pouvoir connaître la paix maintenant que tout était fini. Il fallait croire qu’il allait maintenant vivre une paix définitive -une paix définitive avec des cocotiers et des crabes.
   « Je vois… Et comment s’organise Imaginarium ? Que peut-on y faire ? »
  S’il devait y passer l’éternité, autant y faire quelque chose d’intéressant.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sac à puces

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 157


MessageSujet: Re: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black Lun 25 Sep - 17:48

Un voyage inattendu.

Sirius n’avait jamais été de ces personnes qui arrivent à croire quelqu’un sur parole ou même qui puissent ne pas se soucier du bien être d’une autre personne. Aussi c’était plus fort que lui, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour l’inconnu. Pourtant, il était hors de cause, cette fois-ci. Il avait sauvé un jeune homme de la noyade, et s’il partait maintenant, il n’aurait pas de problème pour avoir fait preuve d’humanité. Les sourcils légèrement froncés, et la tête penchant légèrement sur le côté, le jeune sorcier était totalement septique face à la réponse de son interlocuteur. S’il avait à la fois chaud et froid, c’était peut-être le signe que quelque chose n’allait pas aussi bien qu’on pourrait le croire. De plus, ce n’était pas une bonne chose que l’individu ait l’impression d’avoir couru. Il faudrait tout au moins lui apporter des vêtements chauds et une couverture pour qu’il puisse récupérer. Seulement, le sorcier ne se promenait pas avec un sac remplit de vêtement sur lui, et il ne pouvait pas se résoudre à utiliser de nouveau la magie. Il ne faut pas abuser de son utilisation. Imaginarium avait une population très variée, et certaines personnes pourraient encore s’effrayer devant un sac volant. D’ailleurs, le jeune homme qui avait faillit se noyer pourrait également prendre peur face  à un sortilége comme ‘Accio’.

Sirius hésitait encore sur la meilleure marche à suivre quand le jeune homme lui demanda l’organisation de la ville. Décidément, cette personne était très loin d’être ordinaire. Dans pareil cas, en général, le patient demande plutôt où il est et la date, pas l’organisation d’une ville ! Peut-être que dans son univers, il était un général de guerre ou bien un prince ? Qui sait, il y avait tant de personne différente ici ! « Si vous voulez bien, on va reprendre à zéro. Je m’appelle Sirius Black, j’habitais en Angleterre, et je viens d’un univers où la magie existe, bien qu’elle soit secrète. Je suis donc un sorcier, et c’est grâce à ça que j’ai pu vous sauver. Pouvez vous me dire qui vous-êtes ? Est-ce que vous vous souvenez de votre nom ? » Oui, c’était des questions assez étranges et qu’il aurait certainement du poser bien avant, mais sur le moment, il n’avait pas réalisé qu’il ne connaissait absolument pas ses informations capitales pour estimer d’un traumatisme cérébrale ou non. Si la personne ne se souvenait ni de son nom ni d’où elle venait, se serait le signe d’un traumatisme crânien important, et il faudrait insister pour la conduire à l’hôpital. D’un autre côté, il aurait toute suite moins l’air crédible si le jeune homme ne croit pas qu’il est réellement sorcier.

Il se releva doucement en épousant légèrement ses vêtements. Il tendit ensuite sa main au jeune homme pour l’aider à se relever. « Je vous propose de m’accompagner en ville. On va vous trouver quelque chose à vous mettre pour que vous puissiez réguler un peu votre température, et on va vous trouver quelque chose à manger. Ca ne peut pas vous faire de mal. J’en profiterai pour vous expliquer un peu mieux les fondements de cet endroit assez étrange, en apparence. »  Restait encore à le convaincre qu’il n’était pas un psychopathe ou un fou échapper d’un asile, maintenant qu’il avait fait preuve d’une telle franchise avec un total inconnu.


♔ ~ IfItWereReal ~ ♔


Sirius O. Black
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur de pipeau

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 391


MessageSujet: Re: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black Mar 26 Sep - 0:38

 Wylan comprit à la surprise de son interlocuteur que la question qu’il avait posée était plutôt singulière. En vérité, il avait pour habitude d’essayer de comprendre comment fonctionnait un système pour en avoir une vision globale, et cette technique l’aidait également à rester calme et concentré. Il aurait été déplorable de faire une deuxième crise de panique en si peu de temps ; il serait alors dans l’obligation de dormir longuement, ce qui ne serait pas forcément possible. Il ne savait pas ce que les prochains jours lui réservaient. Il était dans un endroit complètement inconnu, avec des personnes toutes plus étranges les unes que les autres, donc il aurait probablement mieux à faire que se reposer -il lui faudrait également trouver un moyen de retourner chez lui.
  L’homme brun se mit alors à se présenter, et Wylan put enfin mettre un nom sur ce visage étranger. Sirius, cela sonnait bien. Ils ne venaient pas du même univers, d’après ce qu’il disait. Et surtout, c’était un sorcier, qui utilisait la magie. S’il avait pu utiliser cette dernière pour le sauver, c’était que ses pouvoirs étaient un peu comme ceux des Grishas soigneurs. Le jeune homme eut un frisson à cette pensée: il avait été à la merci de Sirius, un homme qui aurait pu utiliser sa magie dans un but moins philanthropique. Il préférait ne pas penser à ce qui aurait pu lui avoir été fait pendant qu’il était inconscient. Néanmoins, Sirius ne semblait pas être le genre de personne à agresser les gens dans son état -même si les apparences pouvaient être trompeuses.

 « Dans mon univers, la magie existe également, mais la plupart de ceux qui l’utilisent sont persécutés ou mis en esclavage, donc j’imagine que vous avez raison de la cacher. Sinon, je me souviens de mon nom, oui: je m’appelle Wylan Van Eck, et je suis un simple humain venant d’une île que l’on appelle le Kerch. Je n’ai donc pas utilisé la magie pour arriver jusqu’ici. »

  Le merchling aurait préféré avoir usé de moyens surnaturels pour arriver à Imaginarium, car cela aurait signifié qu’il était responsable de son voyage, et non que le total hasard l’avait emporté. Il aurait préféré avoir la maîtrise de la situation -c’était toujours plus rassurant. En outre, cela signifiait que s’il y avait des ratés, il en était entièrement responsable et était le seul à blâmer.
  Lorsque Sirius tendit lui tendit la main et l'aida à se relever, Wylan eut un brusque vertige et il sentit le sang lui battre aux oreilles: c’était un symptôme de sa fatigue. Il lui faudrait dormir un peu dans les prochaines heures, finalement, c’était dommage. Une promenade dans la ville lui semblait tout de même une bonne idée: il pourrait découvrir cette société hétéroclite. De plus, s’habiller serait également bien, étant donné que son seul pantalon léger ne pourrait l’aider à réguler sa température. Se nourrir un peu lui donnait envie aussi.

 « Ca me semble bien, merci », répondit-il en souriant. Il suivit alors son guide, qui lui faisait traverser la forêt de palmiers devant eux.

♔ ~ IfItWereReal ~ ♔

I really hope we won't die
He'd wanted to kiss Wylan • since he'd first seen him stirring chemicals in that gruesome tannery.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black

Revenir en haut Aller en bas
Un voyage inattendu • avec Sirius O. Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» grass dtech avec primorac ou black light
» voyage au LAOS avec LAURENT
» Black contest, Besançon
» probleme de surchauffe avec hero 3 black edition
» voyage en motomarine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
If It Were Real :: Imaginarium :: Adventureland :: Beach-
Sauter vers: